Etude de posture : Vrksasana, l’arbre

L’arbre est un symbole dans toutes les traditions. Tout comme dans la métaphore du lotus, bien connue en yoga, il met en relation l’invisible et le visible, et il relie les éléments. L’invisible à nos yeux  puisque ses racines souterraines plongent dans la terre et que l’eau de sa sève circule secrètement. Le visible et l’aérien car son tronc s’élève dans l’air et sa cime se déploie dans le ciel. C’est un symbole du rapport entre le ciel et la terre, un symbole de force tranquille. Ce symbole n’est pas le seul. Vous pouvez aller lire l’article qui est en relation avec étude.  Arbres, je vous rends hommage, pour le lire c’est ici.

1.Concept

  • Nom Sanscrit : Vrksasana se prononce Vrikshasana
  • Traduction : Vrksa : arbre, asana : posture
  • Symbolisme : Ancrage à la terre et ouverture au ciel, aide au lâcher-prise, développe la qualité d’attention et de vigilance. (R)établit le lien entre la terre et le ciel
  • Dans l’approche cachemirienne,

Le premier moment est inévitable, on ressent l’inconfort de l’équilibre, les tensions dans les jambes ou les épaules : il y a à rester un peu en dessous de ce qu’on peut faire et observer le jeu intérieur. Progressivement, le pied ne cherche plus à repousser le sol, on peut imaginer le pied posé sur de la neige, la chaleur du pied la fait fondre, l’énergie du corps coule dans le sol, l’énergie du sol pénètre le corps, la simultanéité des deux mouvements. Le soulèvement des bras, pas des épaules, est là pour ressentir l’ouverture thoracique, la sensation globale du corps s’installe progressivement. Cette posture nous interroge sur notre tranquillité intérieure.

2. Préparation

Corps

  • pour préparer les articulations: postures d’ouverture des hanches, échauffer les genoux (rotations), préparation des chevilles et orteils, rétroversion du bassin, rotation des épaules.
  • pour se préparer musculairement, postures qui échauffent et tonifient les jambes, mouvements d’ouverture thoracique, allongement du dos.

Souffle

Au préalable, il est nécessaire de libérer le diaphragme par Kapalabhati ou Bastrika, ou des barattages du ventre ou encore Uddyana Bandha. Durant la posture on place une respiration complète ou Ujjayi.

Esprit

Le regard participe à calmer le mental: si le regard est ouvert, l’attention est posée à l’intérieur, plus tard on expérimente le regard fermé, à ce moment on teste sa disponibilité intérieure.

3. Effets

Pendant la posture : il y a un redressement naturel, une ouverture thoracique, une concentration nécessaire et en même temps un lâcher-prise.

Après la posture : la détente du physique mais aussi du mental s’installe naturellement.

En ayurveda : La posture diminue vata ( mouvement, l’air, l’espace) et de ce fait, procure l’ancrage, la concentration, aide le lâcher-prise, développe une qualité d’attention.

4. Cours

Pour avoir accès à la proposition de cours c’est ici.

Namasté

Annie