Etude de posture: Padmasana le lotus

Le lotus est une posture importante pour les yogis, tant dans son aspect physique que dans sa symbolique. Vous pouvez aller lire l’article Le lotus, un trésor de spiritualité.

  1. Concept
  • Nom Sanscrit : Padmasana le lotus
  • Traduction :Padma : lotus asana : posture
  • Symbolisme : Intégration du bas et du haut, globalisation de l’être, symbole de l’état d’unité.Posture importante pour le travail sur le souffle et la méditation.
  • Dans l’approche cachemirienne :

La posture du lotus est idéale pour la méditation, le pranayama. C’est une posture d’abdication, les jambes qui nous permettent le déplacement vers l’extérieur, voire la fuite, sont ramenées vers soi et déposer sur la terre. Les mains peuvent se placer dans différents mudras, ou simplement sur les cuisses. L’important est de rechercher la verticalité du tronc tout en étant relaxé. Le corps dans sa globalité est dans une sensation de confort et d’abandon. L’assise est un processus sans effort, où l’on observe les différents éléments de sa vie.

2.Préparation

Pour beaucoup d’Occidentaux la posture complète est très difficile, et il y a nécessité de respecter les articulations. Toutefois si l’on est capable de l’adopter, il n’y a pas de raison de s’en priver.

Corps

  • articulations : préparation pour l’ouverture des hanches, liberté des genoux et des chevilles, rétroversion du bassin, ouverture des épaules.
  • musculaire : étirement des ischio-jambiers, tonification du dos, ouverture thoracique

Souffle

Au préalable, libérer le diaphragme par des respirations complètes ou une respiration carrée (samavritti) ou Kapalabhati ou Bastrika.

Esprit

Se poser dans une posture détendue, observer la globalité des sensations, des pensées des émotions : observer son propre fonctionnement comme un observateur doux qui ne juge pas qui ne commente pas. Sans vouloir autre chose que ce qui se présente.

4. Aménagements

 Voici les variantes possibles à cette posture, que l’on peut choisir en fonction de nos possibilités de l’instant. Dans tous les cas, il est important d’être assis plutôt sur l’avant des ischions, même si l’on est assis sur une chaise.

Sukkasana dite posture facile, les jambes sont croisées l’une devant l’autre, le bassin peut être posé sur un coussin

 Bhramasana ou ardha padmasana demi lotus, seul un des deux pieds vient se poser sur la cuisse opposée.

 Siddhasana ou posture du Siddha on pose le talon droit sur le talon gauche ou l’inverse près du périnée, quand la souplesse des hanches le rend possible : c’est le dessus du pied qui se pose au sol l’autre pied dans la même position, posé dessus.

 Svastikasana une jambe devant l’autre, un pied posé sur le mollet.

 4. Effets

 Il y a un équilibre entre le prana et apana vayu qui se crée. L’essence de cette posture étant la montée de l’énergie dans le canal central. La posture augmente la stabilité et la confiance en soi.

Pour télécharger la proposition de cours c’est ici;

Namasté

Annie